Phytothérapie arthrose genou

Certains chats de campagne ont les caractéristiques d'un véritable avion de chasse, capable de démarrage et d'atterrissage fulgurants.Les articulations de votre chat sont adaptées à son poids idéal, 4 kg en moyenne (avec des variations selon les races).L'arthrose peut apparaître dès l'âge de 6 à 7 ans mais se traduit très rarement par de la boiterie, car d'emblée elle frappe de façon symétrique les deux articulations des coudes, des hanches ou des genoux.Les signes qui peuvent vous alerter sont un changement de personnalité, qui pousse votre chat à rester en retrait, dans les endroits chauds; son poil peut devenir terne et mal entretenu, car il se toilette moins, ayant mal partout.Sur les formes plus sévères, des compléments alimentaires adaptés ainsi que des anti-inflammatoires spécifiques ont fait leurs preuves, y compris sur des chats très âgés, leur offrant une qualité de vie très appréciable, sans porter préjudice aux autres fonctions vitales comme la fonction rénale.Et comme nos chats sont d'une discrétion totale, ne miaulant pas de douleur, c'est à nous de voir ce qu'ils ne peuvent dire.La radiographie associée à un examen minutieux de votre chat par votre vétérinaire doublé d'un questionnaire pour évaluer avec vous sa douleur permettra de confirmer son arthrose, et de mettre en place un traitement.La souplesse des félins est si légendaire qu'on a peine à croire que leurs articulations peuvent être frappées par les outrages de l'âge, et pourtant...C'est un des rares moments de leur vie où le désordre ménager leur convient: une pile de livres et de magazines au pied de votre lit, et voilà un escalier de secours!N'attendez pas que votre chat soit véritablement handicapé et ne puisse plus sauter sur vos genoux ni descendre l'escalier autrement que comme font les lapins, dans ce cas consultez votre vétérinaire.L'évolution des disciplines vétérinaires permet aujourd'hui de pouvoir soigner les chats par acupuncture (qu'ils tolèrent remarquablement bien), ostéopathie, rééducation physique, homéopathie, phytothérapie.Et les chats, contrairement aux chiens, apprennent très rapidement à intégrer leur baisse de mobilité en restreignant d'eux-mêmes leur périmètre et en trouvant milles astuces pour continuer à grimper sur votre lit et vos genoux.Tout surpoids va mettre sous pression ligaments et articulations, d'autant que par nature votre chat est un sauteur (même de chaise, de lit ou d'armoire) et que c'est à la réception d'un saut qu'on use ses amortisseurs – l'ensemble des éléments qui constituent les articulations, du ligament au cartilage et bien sûr le liquide qui huile l'articulation elle-même.Il peut dormir moins et ne plus adopter les positions de décontraction absolue dont il avait le secret.


Kommentar